Agir sur un refuge hoarder

refuge-fidji-1.jpg

 








APDA a décidé de coordonner et soutenir les actions menées en faveur des animaux d'un refuge hoarder du sud de l'Espagne et de contribuer à le réhabiliter pour en faire un refuge digne et sûr pour les animaux.

A l'origine de ce projet, les sauvetages conduits suite au tremblement de terre de Lorca au sud de l'Espagne, qui a jeté dans les rues des centaines de chiens. Lorca ne dispose pas de refuge et lorsque l'équipe de bénévoles qui s'était mobilisée pour tenter de sauver un maximum d'animaux réussissait à les soustraire à la fourrière elle n'avait pas d'autre solution que de les conduire dans ce refuge surpeuplé et où les conditions de vie imposées aux animaux favorisent la reproduction, la prolifération de pathologies comme la leishmaniose mais aussi des maladies de peau comme la teigne, la gale etc...

Conçu pour accueillir 250 chiens, le refuge en compte la plupart du temps 400.
Aucune véritable gestion, pas de politique d'adoptions, pas de soins, pas de vaccination...

Des chiens qui ne bénéficient d'une présence humaine que 4h par jour et pour certains sont en voie de désociabilisation..

APDA agit sur place en collaboration avec l'association locale à la création de laquelle nous avons contribué, Lorca Animal Rescue afin de :

• Sortir du refuge les plus malades, ceux qui avaient des blessures, ceux qui n’avaient aucune chance de retenir l’attention.
• Sortir des chiots dont l’espérance de vie est très compromise par les conditions au refuge
• Rechercher des accueils
• Rechercher des adoptions
• Collecter les fonds nécessaires pour les soins, les vaccins, l’établissement des passeports, les tests et les castrations et stérilisations
• Organiser des sauvetages
• Diffuser les informations à propos des animaux
• Faire connaitre les conditions de vie au refuge
• Rechercher des appuis auprès d’associations et de fondations

En l’espace de 9 mois, ces actions ont concerné 140 animaux.
55 ont été adoptés, la plupart en France.

MARS 2012

Nous avons obtenu l'aide de la Fondation Bardot qui a finance 230 stérilisations, ce qui constitue une première étape pour en finir avec la surpopulation. Ces interventions sont en cours. C'est une véritable victoire et une avancée pour faire cesser la misère de ce refuge et notamment les nombreuses naissances qui apportent leur lot de souffrances aux mères comme aux petits.

s1-1.jpeg  s2-1.jpeg  s3-1.jpeg

 

s4-1.jpeg  s5-1.jpeg  s6-1.jpeg
En partenariat avec Lorca Animal Rescue, nous continuons de sortir des chiens malades, fragiles et à les soigner et les mettre à l'abri dans des solutions d'accueil temporaires en attendant des adoptions.

Il reste un travail énorme à effectuer et pour cela, nous avons besoin de votre aide !!!

 

JUILLET 2012 - Visite de l'équipe d'APDA au refuge espagnol

Une grande 1/2 heure de route et nous arrivons au refuge au pieds de la montagne.

Difficile de décrire la première impression, les aboiements, la chaleur, la poussière, l'odeur...
Ils sont nombreux, très nombreux et en parcourant le refuge, on découvrira de nombreux enclos qui n'apparaissent pas de suite. On pense qu'ils sont environ 400.
A la différence des visites précédentes, la responsable du refuge vient spontanément nous rencontrer alors que nous sommes dans l'enclos des petits et moyens chiens.
Elle dit qu'elle ne sait plus où mettre les chiens, qu'elle a des abandons tous les jours.
Le vétérinaire de la mairie est présent sur le refuge pour nous rencontrer et vient chaleureusement nous saluer et nous remercier de ce que nous faisons.
Beaucoup de chiens blessés dans les enclos, des morsures la plupart du temps. Mais un point nous frappe rapidement, il n'y a pas un chiot, pas un seul...Le bénéfice des stérilisations de la Fondation Bardot se fait sentir. Quel changement !!
Un échange avec Manolo le vétérinaire nous apprend ses projets pour investir dans l'amélioration du refuge : un terrain près de l'entrée a déjà été nettoyé et sera amenagé pour proposer des cours d'agility, les bénéfices seront investis dans l'évolution du refuge. La Mairie, bien que le refuge serve de fourrière, accorde une subvention nettement insuffisante pour permettre de faire plus que de nourrir les chiens compte tenu de leur nombre.
Manolo a également expliqué qu'il souhaitait construire une infirmerie et une piscine pour la rééducation des chiens blessés.
C'est une évolution très nette, extrèmement positive de son attitude et de son investissement dans l'évolution du refuge et son souhait de nous rencontrer en a été la meilleure preuve.
Il doit maintenant nous recontacter avec des précisions sur ses besoins et ses propositions sur le partenariat à batir entre la Mairie et APDA.
Quelle évolution en dépit de la situation difficile de ce refuge, de la surpopulation et du chemin qui reste à parcourir pour une vraie transformation de ce lieu !
De la même façon, le comportement de la responsable montre une évolution significative. Bien qu'on la ressente encore très fragile, elle n'a pas fui l'échange avec nous et à différents moments de notre visite, elle semble mieux se contrôler.
Nous avons appris que la reproduction de Galgos qu'elle tolérait au sein du refuge dans un espace qu'elle avait "prêté" à un "éleveur" a pris fin. Cette décision est un vrai progrès.
Sur ces notes positives, nous laissons la place au film tout en précisant que l'espace des chats, si sale, puant et sordide qui avait été complètement vidé est de nouveau occupé par une quinzaine de chats dont de nombreux chatons qui montrent un aspect sain qui, malheureusement ne durera pas !
 
 

Date de dernière mise à jour : 01 Mars 2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×